Le e-commerce est un canal de vente en constante croissance, avec des tendances et des obstacles changeants. Le commerce social -l’intégration des achats dans les réseaux sociaux- est une nouvelle tendance du e-commerce qui permet aux clients d’acheter facilement ce qu’ils voient sur les réseaux sociaux. La génération Z est la plus jeune génération qui gagne en importance dans le commerce de détail. Lorsqu’elle prend des décisions d’achat, elle met l’accent sur la durabilité, l’éthique et l’authenticité des marques. Avant de tenter d’utiliser le commerce social, les entreprises doivent d’abord convaincre les acheteurs de la génération Z et s’adapter à leurs croyances. Le commerce social offre aux entreprises une nouvelle approche pour communiquer directement avec les consommateurs et donc un nouveau moyen d’atteindre la génération Z.

Les Tendances d’aujourd’hui en e-commerce 

Les secteurs de la vente au détail et du commerce évoluent et s’adaptent en permanence aux tendances mondiales. La dernière grande transition s’est produite avec l’émergence d’Internet et une augmentation significative des ventes en ligne.

Le e-commerce qui en découle représente aujourd’hui environ 20% de l’ensemble du secteur du commerce de détail. Ce chiffre devrait encore augmenter dans les années à venir.

Le e-commerce lui-même évolue et s’adapte en fonction des désirs et des aspirations des clients. En conséquence, une série de tendances émergent et ont impact sur l’environnement plus large du e-commerce. Ces évolutions comprennent l’optimisation et l’adaptation des processus, comme la mise en œuvre de la livraison en un jour dans une série de secteurs ou des procédures logistiques de plus en plus automatisées. De nouvelles façons de faire des affaires, comme la stratégie de vente dite « Direct-to-Consumer », qui consiste pour les entreprises à créer leurs propres boutiques en ligne et à s’adresser directement à leurs clients plutôt que d’utiliser des places de marché comme Amazon ou des marchands en ligne et hors ligne comme intermédiaires pour leur processus de vente. Un autre exemple est le lancement de Quick Commerce, qui a permis la livraison directe de denrées alimentaires aux clients, ce qui n’aurait pas été possible il y a encore quelques années. Un autre développement du e-commerce est l’essor du « commerce social », qui est un commerce intégré aux réseaux sociaux et qui a une influence directe sur la manière dont les entreprises et les clients interagissent. Pour plus d’informations sur le sujet, cliquez ici

Le Social Commerce et ses moteurs 

Si le social commerce est une tendance actuelle et importante du e-commerce, selon la manière dont on le définit, l’histoire du social commerce a commencé il y a longtemps avec l’apparition des évaluations de produits et de services ou des suggestions numériques sous forme de listes d’achats partageables. Ces caractéristiques correspondent a une définition plus conventionnelle du social commerce, axée sur les interactions sociales de divers acheteurs. Avec la popularité croissante des réseaux sociaux, la notion d’activités sociales s’est transformée et un nouveau courant de partage. Les marques ont commencé à promouvoir leurs articles par le biais de publications organiques sur plusieurs plateformes, incitant les utilisateurs à faire des achats sur leurs sites Web.

Ces dernières années, les réseaux sociaux ont lié l’acte d’achat en ligne au développement de contenu et ont développé des systèmes de boutiques. Ces solutions permettent aux clients d’acheter un produit qui leur plaît immédiatement depuis la plateforme. Instagram possède l’un des systèmes de shopping social les plus populaires. On vous explique plus en détails comment acheter directement sur Instagram dans cet article. Un autre exemple est Facebook Shops, une solution de vente au détail qui a été conçue pour aider les petites entreprises pendant la pandémie. Grâce au social commerce, les entreprises de toutes tailles peuvent devenir des médias et s’engager directement avec leurs consommateurs, qui peuvent ensuite acheter ce qu’ils trouvent intéressant dans les messages. En raison de l’évolution des comportements d’achat, le social commerce est devenu un canal de vente très performant.

Comprendre les moteurs de la croissance du social commerce permet de planifier les étapes futures. La popularité croissante des réseaux sociaux et de leur base d’utilisateurs est l’un des principaux moteurs du social commerce. L’utilisation déjà répandue des réseaux sociaux comme source d’inspiration a été exacerbée par la pandémie de Covid-19, qui a réduit les possibilités d’achat physique et a nécessité une nouvelle méthode d’exploration des produits. Les clients peuvent découvrir des articles sur les réseaux sociaux en ayant accès à une série de médias et d’expériences partagés par d’autres personnes en ligne.

Traditionnellement, un achat sous influence sociale nécessitait une étape supplémentaire de recherche des options d’achat. Les clients peuvent facilement acheter ce qu’ils voient sur les réseaux sociaux via le commerce social, ce qui simplifie l’ensemble du processus d’achat. En général, un haut degré de connectivité et d’utilisation des réseaux sociaux améliore la susceptibilité des gens au social commerce. Les jeunes générations, en particulier, ont l’habitude de rester connectées les unes aux autres via un certain nombre d’applications et de sites web.

Les Désirs et les Attentes de la Génération Z 

La Génération Z est la génération la plus récente à s’imposer dans le commerce de détail. Avec l’arrivée des premiers membres de la génération Z sur le marché du travail, cette génération commence à avoir un meilleur accès au financement et devient ainsi l’un des groupes de consommateurs les plus importants. Ceux qui ne travaillent pas encore à plein temps continuent d’influencer les habitudes d’achat de leurs parents, et ont donc un impact direct sur les générations futures. La Génération Z sera un groupe cible important pendant longtemps, car il s’agit d’une génération jeune. Pour se préparer à la pertinence croissante de la Génération Z en tant que groupe de clients, il est essentiel de comprendre d’abord qui est cette Génération et quels sont ses attentes et ses besoins.

En général, la Génération Z désigne les personnes nées entre 1995 et 2010. En raison de cette chronologie, la Génération Z est une génération de natifs numériques, c’est-à-dire des personnes qui n’ont jamais connu d’époque sans appareils numériques comme les ordinateurs, les téléphones portables ou même l’Internet. Par conséquent, la technologie est naturelle, et la disponibilité et la connexion numériques sont ancrées dans leur culture. Cette normalité numérique explique la prévalence relativement élevée de l’activité des réseaux sociaux.

Les clients de la génération Z utilisent les médias sociaux non seulement pour se connecter avec leurs amis et leur famille, mais aussi pour communiquer avec les entreprises et étudier les articles souhaités avant de prendre des décisions d’achat. Selon une enquête SurveyMonkey menée en 2021, 61 % des clients de la génération Z suivent régulièrement des entreprises sur les médias sociaux. En outre, les clients sont influencés par les posts d’amis ou d’influenceurs professionnels, ce qui entraîne un intérêt accru pour les articles ou les services. Par conséquent, les médias sociaux sont l’outil marketing privilégié pour atteindre la génération Z.

 

Vous voulez développer vos ventes en ligne ?

Neads est le partenaire qu’il vous faut !

Contactez-nous ?

Partager cet article

L'actu du social shopping

Influenceurs vs UGC ?

Dans le monde entier, les associations professionnelles doivent développer, exécuter et maintenir des efforts de Marketing intensifs. De nouveaux […]

Voir l'article

Comment rendre viral votre compte Tiktok ?

TikTok propose aux utilisateurs des conseils utiles sur la vie quotidienne et les derniers mèmes à la mode, qu’il […]

Voir l'article

La nouvelle fonctionnalité Tiktok, Effect House 

Le monde de la réalité augmentée (RA) est en pleine expansion. Facebook et Snapchat ont déjà commencé à développer […]

Voir l'article

Ils parlent de nous